Portraits : 3 chefs femmes qui font honneur à la gastronomie marocaine 

Tout au long de son aventure, eGoodFoodBlog vous fait partager ses coups de cœur de la gastronomie méditerranéenne. Aujourd’hui ce sont trois chefs, trois femmes qui ont su mettre en valeurs la gastronomie marocaine d’une façon originale, authentique et raffinée !

Meryem Cherkaoui

dscf0083-1
Meryem Cherkaoui photo crédits @ Meryem Cherkaoui

Meryem Cherkaoui est originaire de Rabat, elle est venu en France pour étudier la cuisine à l’Institut Paul Bocuse. En 2003, elle retourne au Maroc pour y crée son restaurant gastronomique la Maison du Gourmet à Casablanca.

 

Dans sa cuisine, Meryem Cherkaoui allie la technique de la cuisine moderne française et les saveurs marocaines. La chef reçoit de nombreuses distinctions. En 2009, Meryem Cherkaoui ouvre son atelier de cuisine Saveurs des Chefs et développe des activités de consulting afin de transmettre son savoir-faire culinaire.

 

Dernièrement Meryem Cherkaoui collabore avec Dima Terroir, partenaire d’eGoodFoodShop et qui développe et commercialise des produits de très haute qualité du terroir marocain, Dima terroir  s’engage également aider des coopératives féminines en améliorants leurs outils de travail et en développant leur conditions de vie.


Fatéma Hal

Fatéma Hal est né à Oudja, à 18 ans elle quitte le Maroc pour venir en France où elle fait des études de littérature arabe puis des études d’ethnologie. Fatéma Hal n’a pas fait d’étude de cuisine mais a appris l’art culinaire marocain à travers les recettes traditionnelles qui lui ont été transmise de générations en générations.

Fatema-Hal_hop_on_sort
Fatéma Hal photo crédit @ Hop on sort

En 1984 Fatéma Hal ouvre son restaurant de gastronomie marocaine Le Mansouria, rue faidherbe (Paris 11). Elle y propose une cuisine élégante et raffinée sublimé par les nombreuses épices. Pour Fatéma Hal la cuisine symbolise les rencontres et la fusion des cultures, c’est pourquoi elle s’intéresse aux multiples influences qui ont formé la cuisine marocaine. Le Maroc est un carrefour de civilisations, où les épices se sont rencontrées. Fatéma Hal utilise ses épices pour ‘’faire rêver les gens’’ et ‘’retrouver le sens du voyage’’.

 

Fatémal Hal écrit également des livres et a sa propre chaîne de web-télévision dédiée à la cuisine marocaine et du Maghreb.

 


Djilla Harhad

Djilla Harhad a ouvert son restaurant Wally le Saharien il y a vingt ans avec son mari Moussa Harhad. Ces deux chefs hautement qualifiés se sont installé rue Rodier dans le

moussa et djilla
Crédit photo @ Daily du 9ème

9arrondissement de Paris pour proposer une cuisine orientale avec une ambiance saharienne. Leur restaurant est devenu une institution de la cuisine berbère à Paris. Leur spécialité est le couscous saharien, un couscous sans légumes ni bouillon comme celui que l’on mange dans le désert. Dans le cadre dépaysant de son restaurant, Djilla Harhad saura vous faire découvrir le désert saharien par ses saveurs et ses traditions.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s